Actualités

Biodiversité et énergies renouvelables : des enjeux et des solutions

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité s’est penchée ce 5 octobre sur « les liaisons dangereuses » entre biodiversité et transition énergétique.

L’urgence de la crise climatique, les risques et les coûts liés à la poursuite du nucléaire, notre dépendance toujours plus forte aux énergies fossiles nous obligent à engager la transition énergétique de nos sociétés. Dans cette transition, les énergies renouvelables sont incontournables.

Mais ce développement impératif des énergies solaire, éolienne, hydraulique, géothermique et biomasse est-il compatible avec la préservation de la biodiversité ?

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité, dont notre fédération est membre, a cherché à répondre à cette question lors de sa Journée FRB du 5 octobre.

Si les premières interventions ont fait le point sur les nombreux impacts des énergies renouvelables sur la biodiversité et d’un manque certain de prise en compte des enjeux de la biodiversité par rapport à la question climatique, les interventions de l’après-midi par les industries énergétiques et les gestionnaires d'infrastructures linéaires de transport ont présenté des initiatives développées par les entreprises : état des lieux initial et mesures de suivi, partenariat avec des associations locales, etc.

Le ministre d'État Nicolas Hulot est également intervenu lors de ce colloque. S’il a confirmé que, pendant ses 5 premiers mois comme Ministre de la transition écologique et solidaire, il a fait passer les enjeux climatiques en premier, il comptait dès à présent rétablir l’équilibre et redonner à la lutte contre l’érosion de la biodiversité la place qu’elle mérite. Il a également souligné l’importance de la recherche pour orienter l’action publique.

La fin de l’après-midi a permis aux chercheurs de proposer quelques pistes pour favoriser une transition énergétique plus respectueuse de la biodiversité. Avec une présentation de l’impact des éoliennes sur la mortalité des oiseaux et chauve-souris (cf. l’article de FNE Languedoc-Roussillon) ou encore des conditions à respecter pour une récolte de bois énergie vertueuse.

Ainsi, biodiversité et transition énergétique ne sont pas incompatibles, bien au contraire ! En faisant dialoguer chercheurs, écologues, naturalistes et entreprises, cette journée a montré que des solutions de conciliation et de synergie sont possibles et attendues. Elles seront présentées dans les actes de cette journée, dont nous relayerons évidemment la publication.

Elles permettront à chaque territoire d’imaginer un bouquet énergétique adapté à ses particularités et à la consommation locale.

Photo : © MarkoGrothe / Pixabay CC0 Public Domain

Par fne-writer
Le jeudi 05 octobre 2017
Je relaie J'agis Je donne