Bonnes pratiques

Pâte à tartiner maison et sans huile de palme : on a testé, on a adoré

L'huile de palme est aujourd'hui un désastre environnemental. Mais en tant que gourmand, comment ravir nos papilles sans prendre part au carnage ? Si vous trouverez dans le commerce de nombreuses alternatives (1), les équipes de France Nature Environnement adorent le « fait maison ». Pour la première fois de leur vie, Morgane, Adeline, Bénédicte et Mayalen ont donc mijoté leur propre pâte à tartiner et une dizaine de volontaires se sont dévoués pour comparer les résultats. Objectif : savoir si une pâte à tartiner maison est facile à faire et surtout fidèle au goût de l'original.

Pourquoi manger une pâte à tartiner sans huile de palme ?

Lire "C'est quoi le problème avec l'huile de palme ?"

Le Mayatella, reine des recettes

Mayalen a préparé la recette de Michalak, préparation qui a reçu une avalanche de compliments. « Meilleure recette » pour la grande majorité des goûteurs, elle a « la texture, l'aspect et le goût du Nutella » pour Estelle et François. Charlotte ajoute que la texture est « agréable et facile à tartiner », et aux dires d'Alexandre, « le goût entre le chocolat et la noisette est bien équilibré ». En somme, c'est une pâte « super bonne », « excellente » voire « addictive », dans laquelle « on replonge facilement la cuillère ». Gourmand testeur, François demande d'ailleurs s'il peut l'acheter.

Mais qu'en a pensé la cuisinière ? Mayalen affirme « aimer faire la cuisine sans pour autant être au point sur les techniques ». Résultat : elle a eu « quelques ratés. J'ai fait brûler les noisettes, j'ai raté mon caramel et mon mixeur était trop grand, ce qui m'a d’abord découragée. » Malgré ces péripéties, elle est « carrément prête à refaire cette recette, c'était marrant, je suis assez fière du résultat et c'est en la reproduisant que je la ferai plus rapidement ». Elle estime son temps de préparation à une cinquantaine de minute, cuisson comprise. Le conseil du grand chef ? « Regarder des tutos vidéos pour la torréfaction et peut-être ajouter un peu d'huile ».

Le Bénétella, celle qui ressemble à… un Ferrero rocher

La recette de Bénédicte, trouvée sur le journal des femmes, n'a pas reçu moins d'éloges. La recette a un goût un peu plus éloigné du Nutella, mais « on dirait l'intérieur des Ferrero rocher » selon plusieurs dégustateurs. « Un bon goût de cacahuète » lié à une « super texture » en font une pâte « vraiment très bonne » qui a fait frissonner bien des papilles.  

Selon la cuisinière, la recette est « hyper facile : il suffit de touiller » pendant une petite trentaine de minutes. « Plus gourmande qu'experte » selon ses dires, Bénédicte a pris des libertés sur la recette originale. « J'ai remplacé l'huile de tournesol par de l'huile de colza, que j'avais dans mon placard, et j'ai mis une touche d'huile de sésame grillé. ». La petite famille a également profité de l'expérience et lui réclame déjà une autre tournée qu'elle n'hésitera pas à refaire « en faisant mieux fondre le chocolat pour une texture plus lisse. »  Mais ça ne sera pas pour tout de suite « parce que c'est quand même surtout du gras et du sucre.

L'Adelitella pour les fondus de chocolat

De son côté, Adeline a choisi la recette du site 750g. Là encore, les compliments n'ont pas tardé à arriver pour cette pâte qui a un goût plus prononcé en chocolat que le Nutella. Une crêpe à l'Adelitella en main, Charlotte s'exclame « c'est un délice, bravo ! » quand Antoine décrit :« c'est très chocolaté, pas trop écœurant, je pense qu'on peut en manger longtemps ». La texture est « un peu liquide » ce qui fait penser à Mayalen que la recette « ferait une tuerie dans un muffin cœur chocolat fondant ».

Adeline, « cuisinière du dimanche », pensait que « ça serait plus difficile à faire, c'est vraiment facile et pas long à préparer ». Le tout a été réalisé en 25 minutes. Elle a choisi cette recette car « les ingrédients étaient les plus naturels, pas de lait concentré ou encore de chocolat au lait, ce qui l'a sûrement éloigné du goût du Nutella ». Peu adepte de pâte à tartiner et « un peu déçue du résultat », Adeline se dit qu'elle reproduira peut-être une pâte à tartiner maison car « c'est facile et sympa à ramener dans une crêpe-party entre amis ». Cependant, elle y mettra « plus de sucre vanillé et, finalement, du chocolat au lait à la place du chocolat noir ».

La croquante Morgatella

Morgane avoue « ne pas vraiment avoir suivi la recette » trouvée sur la super supérette, c'est son « petit côté rebelle ». Et si le pot n'a pas mis de temps à être terminé, la petite troupe de testeurs a accordé un peu moins de louanges à la recette. « Le goût du chocolat noir ressort beaucoup » commente ainsi Alexandre, rejoint rapidement dans son analyse par François, Charlotte et la cuisinière elle-même. « Trop chocolaté » résume-t-elle. François n'est pas si inflexible et accorde un « pouce en l'air » au Morgatella et ses morceaux de noisette font dire à Mayalen que la recette est « craquante à point ». Car si ce n'était pas la meilleure, il faut tout de même reconnaître que cette pâte était très bonne.

Côté cuisine, Morgane juge la recette « simple à faire et les ingrédients vraiment faciles à trouver ». La recette, réalisée en une vingtaine de minutes, est « bonne mais avec trop de chocolat et de sucre ». Si c'était à refaire, Morgane ne changerait pas les doses « je prendrais la recette choisie par Mayalen ».

Et vous, avez-vous essayé des recettes ? Qu'en avez vous pensé ?

(1) Un exemple, goûté et approuvé par Julie du Réseau Forêt : Roland Charles, artisan chocolatier, qui a développé une gamme diversifié, pour ravir tous les goûts
Par FNE
Le dimanche 05 février 2017
Je relaie J'agis Je donne