Actualités

Oiseaux migrateurs : leur avenir est notre avenir

Les oiseaux migrateurs ont aussi leur journée internationale. Ainsi le 10 mai prochain sera l’occasion de rappeler que leur avenir est notre avenir. Alors respectons la planète pour l’avenir des oiseaux migrateurs et des hommes.

À l’initiative du secrétariat de la convention sur les espèces migratrices (CMS) et l'Accord des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA), est organisée chaque année, le 10 mai, une campagne de sensibilisation des citoyens du monde au sort des oiseaux migrateurs.

Avec le slogan «Leur Avenir est Notre Avenir – Respectons la planète, pour les oiseaux migrateurs et pour les hommes », il s’agit pour l’édition de cette année 2017 de sensibiliser le public aux liens qui unissent l’homme à la nature, et tout spécialement, les hommes et les animaux migrateurs, et en particulier les oiseaux. Nous partageons la même planète et ainsi les mêmes ressources limitées.

L’édition 2017 attire l’attention sur la nécessité de gérer de manière soutenable nos ressources naturelles, pour la conservation des oiseaux migrateurs et donc l’avenir de l’humanité.

Les voies migratoires des oiseaux sont diverses : certains rejoignent le sud pour éviter les hivers rigoureux, d’autres se reproduisent dans les zones méridionales de l’Afrique et migrent ensuite vers le nord, d’autres encore rejoignent les climats doux des côtes tandis que d’autres montent vers des altitudes plus élevées pour l’été.

Ces voyages migratoires sont dangereux et exposent les oiseaux à un grand nombre de menaces, souvent liées aux activités humaines. Lors de leur trajet, les oiseaux migrateurs ont besoin de sites pour faire des haltes avant d’arriver à destination. Aussi, les altérations ou la disparition de ces haltes migratoires et sites d’hivernage, peuvent avoir des impacts dramatiques sur les chances de survie des oiseaux.

Ces vols longue distance impliquent aussi que les oiseaux franchissent des frontières où les pays ne disposent pas de réglementations et de mesures de conservation identiques. Ainsi, il est nécessaire que toutes les parties prenantes (États, ONG, chasseurs, …) coopèrent pour améliorer et partager les connaissances et coordonner les efforts de protection tout le long des axes migratoires. C’est le rôle de la convention sur les espèces migratrices et de l’Accord des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie.

Quelques oiseaux ambassadeurs

Qu’ils soient aquatiques, terrestres ou de proie, les oiseaux migrateurs survolent différentes parties du monde où ils sont tous confrontés à des menaces similaires au cours de leur voyage. Voici sept exemples d’oiseaux migrateurs qui permettent de mieux comprendre ce qui est en jeu et ce que nous pouvons –devons- faire.

L’Hirondelle rustique

La Barge à queue noire

Le Faucon de l’Amour 

La Sarcelle d’été

Le Bruant auréole

Le Bécasseau maubèche

Le bécasseau spatule

Par fne-writer
Le vendredi 05 mai 2017
Je relaie J'agis Je donne