Communiqués

Pollution du transport maritime : Mieux vaut prendre un bol d’air en mer du Nord qu’en Méditerranée

Réunies à Rome aujourd’hui, des associations européennes de protection de l’environnement , dont France Nature Environnement, ont adopté une déclaration demandant la mise en place d’une zone de contrôle des émissions des navires (ECA) en Méditerranée. Cette alliance, créée en 2016 et portée notamment par l’association allemande NABU et l’association européenne Transport & Environnement, s’est donnée pour objectif de lutter contre la pollution de l’air des navires responsable de plus de 50.000 morts par an en Europe .

Première conférence internationale sur le transport maritime organisée par des associations

L’adoption de la « déclaration de Rome », réalisée dans le cadre d’une conférence internationale organisée à Rome, ce mardi 28 mars 2017, qui a rassemblé les différents acteurs du transport maritime,vise l’instauration d’une zone de contrôle des émissions en Méditerranée.

Cette zone, qui idéalement engloberait l’intégralité de la mer Méditerranée, obligerait les navires à limiter leur pollution atmosphérique. En effet, les navires émettent de nombreux polluants tels que des particules fines ou du dioxyde de soufre (SOx) qui impactent la santé des habitants des villes portuaires et sont notamment responsables de maladies respiratoires ou cardiovasculaires. Les navires utilisent un carburant non raffiné très chargé en soufre.

Cette conférence a été l’occasion de mettre en avant nos recommandations et les solutions possibles pour réduire la pollution atmosphérique en provenance des navires. Rappelons que l’instauration d’une ECA est bénéfique pour les armateurs puisqu’elle impose l’utilisation d’un carburant moins riche en soufre et moins cher que celui qu’ils auront l’obligation d’utiliser à partir de 2020.

La France, un pays moteur pour la mise en place de la zone ECA en Méditerranée

Le 3 mars dernier, lors d’une réunion du Conseil de l’Europe,la France a montré sa volonté de mettre en place une zone de contrôle des émissions des navires (ECA) en Méditerranée. Une position courageuse, soutenue par les associations.

La mise en place de cette zone permettrait de restaurer l’équité du marché unique européen en soumettant les navires et les ports du Sud à la même réglementation que les ports du Nord. En effet, une telle zone est déjà mise en place depuis plusieurs années en mer Baltique,en mer du Nord et dans la Manche. Ceci stimulerait l’innovation et le leadership des pays européens dans les systèmes de dépollution des navires et serait générateur d’emplois pour l’industrie maritime.

Pour Denez L’Hostis, Président de France Nature Environnement :« La pollution de l’air générée par le transport maritime est un sujet peu abordé. Elle a pourtant des conséquences désastreuses pour les nombreux habitants des villes portuaires. La mise en place d’une zone ECA en Méditerranée permettrait de réduire l’impact des émissions des navires sur la santé des habitants des rives méditerranéennes. Les associations européennes de protection de l’environnement soutiennent la position de la France et demandent aux gouvernements des autres pays de suivre cette initiative ».

Télécharger ce communiqué en format PDF.

Télécharger le communiqué en PDF
Par fne-writer
Le mardi 28 mars 2017
Je relaie J'agis Je donne